Paulo Mendes da Rocha



Un homme

Architecte brésilien Paulo Archias Mendes da Rocha est né a Vitória le 25 octobre 1928. Il est diplômé de la School of Architecture et city planning de Sao Paulo.

 

Une ville

Si Oscar Niemeyer est intimement lié à Brasilia, Paulo Mendes est quant à lui indissociable de Sao Paulo, participant, avec d’autres architectes modernes brésiliens, à faire de ce mouvement une identité forte du Brésil. La jeune ville sera le berceau du brutalisme et sa plus célèbre représentante. A la pointe d’un futur tourné vers la technologie et l’industrie, elle rassemble la grande majorité des œuvres de Paulo Mendes.

 

Une oeuvre

Il est l’auteur de quelques projets polémiques qui divisent souvent la critique comme celui du musée brésilien de sculptures et celui du portique situé Praça do Patriarca, tous deux à São Paulo. Ses projets les plus récents sont ceux de la Baie de Montevideo (Uruguayà), de la Praça do Patriarcado (São Paulo) et du Musée des Carrosses à Lisbonne.

Pour lui «L’architecture est la transformation de la nature sinon la fusion des sciences, de l’art et de la technologie». Ses projets du Gymnase du Paulistano Athletic Club et du musée de sculpture de Sao Paulo sont d’une légèreté étonnante malgré leurs dimensions. Il travaillera également dans le design et l’art et dessinera une chaise redevenue célèbre, la Paulistano.


Des prix

Architecte très récompensé,  Paulo Mendes da Rocha a reçu le Pritzker Price en 2006, le Praemium Imperiale décerné par la Japan Art Association ainsi qu’un Lion d’or de la Biennale d’architecture de Venise pour l’ensemble de sa carrière.


Des mots

« All space must be attached to a value, to a public dimension. There is no private space. The only space that you can imagine is the human mind.»

« The ideal project does not exist, each time there is the opportunity to realize an approximation. »

« The transformation of nature, a total fusion of science, art and technology in a sublime statement of human dignity and intelligence through the settlements we build for ourselves. »

Paulo Mendes da Rocha

(1928)

détails sur son oeuvre




Paulistano



Casa Butantã



Dessin