Rudy Ricciotti


Le travail de Rudy Ricciotti se distingue autant par sa force plastique que par sa dimension technique.
Cette double approche apparaît, teintée de radicalité, dès l’émergence du Stadium de Vitrolles dans un paysage de bauxite au début des années 1990. Cette ligne s’affirme dans les deux décennies qui vont suivre par l’expression structurelle (Centre chorégraphique national Preljocaj à Aix-en-Provence, MuCEM de Marseille) comme dans la matérialité mise en œuvre (villa Navarra, Musée Cocteau à Menton, siège d’ITER à Cadarache). Parallèlement à ces œuvres emblématiques, Rudy Ricciotti entretient une relation particulière avec le patrimoine moderne depuis la Philharmonie de Potsdam jusqu’aux Grands Moulins de Paris, géants de béton qu’il s’attache à sauver de la destruction en prônant leur transformation pour accueillir l’université Paris VII.

Un homme

Rudy Ricciotti est un architecte français né en 1952. Architecte et ingénieur, il allie « puissance de création et véritable culture constructive ».
Ses projets sont empreints de politique, de technique, de poésie, de culture et de matérialité. Il est l’homme du « faire » (le chantier) et de la matière (le béton); ses projets rendent un hommage constant aux savoirs-faire spécifiques, ceux des ingénieurs d’abord et puis ceux, nombreux et précieux des ouvriers.

Des œuvres

Le Stadium, Vitrolles, 1990-1994
Philharmonie Nikolaïsaal, Potsdam, Berlin, 1996-2000
Musée du Quai Branly, Paris, projet de concours, 1999
Le Pavillon noir, centre chorégraphique national, Aix-en-Provence, 1999-2004
Les Grands Moulins de Paris, université Paris VII-D.-Diderot, bibliothèque universitaire, 2001-2006
Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MuCEM), Marseille, 2002-2013
Villa Navarra, Provence, 2002-2007
Musée du Louvre-Lens, projet de concours, 2005
Pont du Diable, Gignac, 2005-2008
Musée-mémorial du camp de Rivesaltes, 2005-2014
Musée du Louvre, département des arts de l’Islam, Paris, 2005-2012
Villa 356, Provence, 2005-2010
Le Pavillon blanc, médiathèque et centre d’art contemporain, Colomiers, 2005-2011
École internationale ITER, Manosque, 2007-2010
Siège de l’organisation internationale ITER, Cadarache, 2007-2012
Musée Jean Cocteau, Menton, 2007-2011
Pôle de services Eurêka, Montpellier, 2007-2012
Stade Jean-Bouin, Paris, 2007-2013
Musée Unterlinden Colmar, projet de concours, 2009
Rectorat de l’académie de Dijon, 2009-2012
Centre des arts et de la culture, Douchy-les-Mines, 2009-2013
Les Arts Gstaad, opéra et centre culturel, Gstaad, Suisse, 2010-2015
Centre culturel Aimé-Césaire, Gennevilliers, 2010-2013
Salle de spectacle, Freyming-Merlebach, projet de concours, 2011
Centre spirituel et culturel orthodoxe russe, Paris, projet de concours, 2011
Pont de la République, Montpellier, 2011-2013
Cathédrale d’images, Saint-Priest, 2011
Château-abbaye de Cassan, Roujan, 2011-2014
Musée de la Romanité, Nîmes, projet de concours, 2012
Aménagement du sanctuaire de Notre-Dame du Laus, Hautes-Alpes, projet de concours, 2012

Des prix
  • Grand Prix National de l’Architecture
  • Médaille d’Or de la Fondation de l’Académie d’Architecture
  • Chevalier de la Légion d’Honneur
  • Commandeur de l’ordre des Arts et des Lettres
  • Officier de l’Ordre National du Mérite

Des mots 

« L'aventure architecturale est avant tout une aventure politique à facettes multiples - théorique, sociale, esthétique -, étroitement imbriquées pour armer le travail de l'architecte. C'est une culture du combat qui ne vise pas le consensus. »

« L’architecture est un sport de combat »

« La valeur du béton est de sublimer la générosité et son énergie de transcender la vulgarité. »

« Le passé a beaucoup à nous apprendre, il faut le protéger et le renégocier. L'amnésie est une maladie contemporaine. »

« La beauté est incarnée par ce que l'on souhaite ne voir jamais détruit. »

 

Détails sur son travail:
http://rudyricciotti.com